Monthly Archives: February 2014

La Laque se dévoile 13 Février / 8 Juin 2014

www.lesartsdecoratifs.fr

Le musée des Arts décoratifs retrace l’histoire de la laque française au XVIIe siècle, à travers la saga des frères Martin. Près de trois cents objets, du plus modeste au plus luxueux, y sont présentés.

49fb5cb52027148476721ad668a483b5

 

Les laques importées de Chine et du Japon connaissent un tel engouement à la fin du XVIIe siècle en Europe que des artisans anglais, allemands, hollandais e français ne tardent pas à vouloir imiter. À Paris, ce sont les peintres doreurs-vernisseurs qui se lancent dans l’aventure et, parmi eux, les frères Martin, installés dans les faubourgs Saint-Denis et Saint-Martin. Dès le début du XVIIIe siècle, ils acquirent une formidable renommée pour leurs décors dont la brillance et la profondeur rivalisent avec ceux d’Extrême-Orient.VM192-quintuple

Fragment de décor de berline ou de clavecin, anonyme, Paris, vers 1745Bois, préparation, fond or, décor peint à l’huile vernie polie, laque transparente. 
Paris, musée des Arts décoratifs 

VM251-f8a31

Boîte de toilette, anonyme, Paris, vers 1750

Bois, préparation, laque bleue, décor en léger relief de laque avec poudre d’or, laques brune et rouge, bronze doré.  Collection privée

Le patronyme des Martin s’attache alors définitivement à la technique qu’ils mettent au point, puis à l’ensemble des laques produites en France. Réalisée en collaboration avec le Lackkunst Museum de Münster, en Allemagne, l’exposition au musée des Arts décoratifs se concentre, film à l’appui, sur l’étude scientifique de ces fameux décors en vernis Martin dont elle dévoile les secrets. Jamais signés, ils accompagnent l’art de vivre au Siècle des lumières et collent à son esprit comme en témoingnent les trois cents objets présentés dans la grande nef du musée : des meubles et des panneaux de boiseries, des instruments de mesure et de musique, des boîtes et des étuis, des carrosses et des berlines.

VM111-D-1604e-df105

 Harpe, facteurs : Georges Cousineau (1733-1800), Paris, vers 1783Caisse en érable à 6 côtes, vernis Martin : préparation, laque verte ; table d’harmonie en sapin, décor à l’huile vernie polie, console recouverte de laque verte et dorure, laque transparente ; colonne en bois sculpté et doré, laque verte.

VM178

Rafraîchissoir à verres, anonyme, Paris, vers 1770Tôle, préparation laque bleue, décor peinture à l’huile et à l’or, laque transparente, intérieur en laque blanche corrodée, poignée de fer, vernis couleur d’or. 

Des trésors de raffinement dont l’iconographie s’éloigne peu à peu des chinoiseries et des modèles asiatiques en rouge et noir. Les fonds jaune, bleu, vert, blanc ou or les supplantent et la laque française finit de trouver sa propre identité en assimilant l’art des peintres de son époque comme Jean Baptiste Greuze et Oudry, François Boucher, Le Prince ou Joseph Vernet.

Merveilles d’Asie sur antiquitedeign.fr

 

Un hiver vintage !

Hier encore…

Passé, présent, futur… Quel étrange phénomène que le temps ! Il change, se conjugue, se perd, se tue, se gagne, se partage, s’arrête parfois, nous file entre les doigts souvent. Il est composé, passagèrement dur ou mauvais, toujours instable et impalpable, assurément absolu, mais limité… et pourtant on lui prête l’eternité. Autant de termes antinomiques pour qualifier une même entité se devaient bien dissimuler une certaine complexité. Question de relativité, direz-vous… Et pourquoi pas de créativité ?

vase-mosaique

Vase Mosaïque

Enfants, nous pensions en avoir trop. Nos parents nous faisant alors patienter en nous disant de “donner du temps au temps”. Aujourd’hui adultes, nous sommes les acteurs de sa course effrénée, les spectateurs des ses réalités érigées sur des années ou trop rapidement essoufflées en quelques tours de cadran.

franco-fossa-gravure-homme-seulFranco Fossa – Gravure

La mode du “vintage” n’en serait-elle pas l’un des exemples le plus probant ? Anglicisme emprunté à l’oenologie pour designer des millésimes, le terme de nos jours très en vogue s’est étendu pour qualifier des objets d’un autre temps. Censé être révolu ? Rien n’est moins sûr car est justement là toute la victoire de ces pièces au charme authentique, si intemporel : laisser les années les bonifier.

capron-vallauris-vide-poche-ceramique-decorative

Roger Capron – Vide poche

Mais comme partit, pour nous aussi le temps est une denrée rare. En essayant de garder une mesure d’avance, nous avons rassemblé dans antiquedesign.fr le meilleur d’hier et de demain… La question, aussi complexe soit-elle, valait bien qu’on s’y penche un peu plus d’un instant.

elephants-en-ceramic-craquelee-signe-l-francois

Éléphants en ceramic craquelée de François Levallois

Do you like “bugs” ?

 

jacques_duval_brasseur

J’ai trouvé cette table basse très décoratif (arrivera dans les prochains jours), je n’ai pas pu résister à mettre des images.

Jacques-Duval-Brasseur-Illumited-Beetle-coffee-table

La “Beetle” table basse ca. 1970 a été créée en laiton et pierre par le célèbre sculpteur français Jacques Duval Brasseur. Prétendu être en parfait état original vintage, cette belle table basse s’allume pour ajouter un éclat et son style doux à votre espace.

Beetle-coffee-table-by-Jacques-Duval-Brasseur-3

Très élégante, la table basse mesure 33cm de haut, 72cm de profondeur et 125 cm de long. Les matériaux utilisés pour créer la table sont bronzés patine métallique et la pierre de cristal. Le plateau en verre se trouve élégamment sur ​​le dendroctone éclairage.

Beetle-coffee-table-by-Jacques-Duval-Brasseur-2

“I love it…”

Ligne Roset

Début sous soleil

En 1860, Antoine Roset s’établit à Ouissat, près de Pont-d’Ain pour façonner des marches d’ombrelles. Las ! L’accessoire féminin passe de mode à la fin du XIXe siècle. Il lui faut se reconvertir.

L’ébéniste recycle ses machines à bois et son stock de hêtre, noyer, orme dans la fabrication de pieds de chaises. Bientôt il produit des sièges complets, et fournit en mobilier de style les collectivités locales, collèges et lycée, cités universitaires… Petit artisan deviendra grand durant la reconstruction de l’après-guerre. L’âge d’or des marchés public. Ses premières créations modernes, sont inspirées des modèles scandinaves.

Révolution après 1968

Nous voilà dans les Trente Glorieuses. On ne regarde plus vers le passé. Place à la nouveauté ! La période vit une effervescence créative.

Jean Roset, petit-fils du fondateur, réoriente l’activité vers la clientèle privée, nouveau changement de cap. Depuis le barricades, un vent de liberté a soufflé, l’heure est à la décontraction. Plus question de s’asseoir, raide entre deux accoudoirs, sur une bergère copie de Louis XV ! Les jeunes se vautrent. La mousse fait son entrée dans le salon. Un matériau de rembourrage ? Qu’importe ! on le laisse apparent. En ne recouvrant plus la mousse de tissu, Roset gagne du temps et de l’argent.

asmara roset

“Asmara” est lancé, un sofa modulable, en stretch, aux formes concaves qui épousent voluptueusement la forme du corps.

LigneRosetTogoSofa

Voici “Togo”, un canapé-coussin, capitonné, sans structures apparentes. “Togo” n’est pas un siège, c’est un icône ! Les Frustrés croqués par Claire Bretécher y sont affalés. Le modèle continue aujourd’hui de se vendre ; il en fut produit 1 200 000 exemplaires depuis 1973. Une date clé pour notre industriel français : cette année-la, il lance la première boutique à l’enseigne Ligne Roset. Non seulement il fabrique, non seulement il édite, mais aussi il distribue ses productions, c’est sa force. On n’est jamais mieux servi que par soi-même. Résultat :  800 magasins dans 71 pays !

Le temps des designers

Le fameux “Togo” fut conçu par Michel Ducaroy, jeune diplômé des Beuw-Arts de Lyon. Après lui, quelque soixante-dix créateurs ont collaboré aven l’entreprise – débutants fraîchement sortis de l’école ou stars mondiales. La maison mise, en effet, sur la création. Michel Roset y veille tandis que son frère Pierre est aux finances. A l’évidence, Michel a l’esprit ouvert ; pour renouveler son catalogue, il a sollicité des architectes, Jean Nouvel, Jacques Ferrier, des designers, Pierre Charpin, Philippe Nigro, Inga Sempé, Ronan et Erwan Bouroullec… Ces derniers qui avaient déja remporté un succès avec le canapé “Facett”, ont été nommés dernièrement Createurs de l’année 2011 au salon Maison et Objet et ceci à propos de “Ploum”, sofa moelleux, presque organique, au nom rigolo. Décidément, ces jeune Bretons ont le vent en poupe.

PLOUM

“Adieu pétards, bonjour cigares !”

“Bourgeois d’accord. Petit jamais !” , déclare cette accroche publicitaire en 1994. “Pour faire entrer des idées dans son salon, il y a mieux que la télevision”, énonce ce slogan deux ans plus tard. La communication de Roset se veut audacieuse. Déjà, dans les années 1960, l’industriel a fait appel à Jacques Séguéla, si en vogue à l’époque, qui mit en scène une femme assise en tailleur en train d’écosser des petits pois dans le living-room… Etrange vision de la ménagère libérée !

Le mot d’ordre de Ligne Roset ? Oser !

ligne-roset-furniture-title-small-70745

Piero Fornasetti cento anni di follia pratica – Triennale Milano -13 Novembre 2013 – 9 Février 2014

Piero-Fornasetti-100-anni-di-follia-pratica-Triennale-Design-Museum_1

Triennale Design Museum à l’occasion du centenaire de la naissance présente la première exposition majeure et sans précédent en Italie dédié à Piero Fornasetti , organisée par Barnaba Fornasetti .
Triennale Design Museum a décidé de rendre hommage à cette figure de souligner l’importance et remettez-le dans le contexte du débat critique et théorique sur l’ornement comme un élément structurel du projet .
L’exposition est divisée en sections qui vont de la peinture au début du XXe siècle aux livres d’artistes d’impression , en travaillant en étroite collaboration avec Gio Ponti dans les années 50 et 60 aux années 70 et plus difficile qu’en 1988 , l’année de sa mort , une période marquée vers le bas pour la plupart par le dogme rationaliste qui prévaut de la fonctionnalité de l’architecture et de la conception que de lui une figure marginale sans éteindre la créativité volcanique a fait .
L’exposition se compose de plus de 1000 pièces , pour la plupart, par l’extraordinaire Archive organisée par Barnaba Fornasetti , continue à ce jour l’ entreprise fondée par son père .

Triennale di Milano
viale Alemagna 6, Milano
Milano